Viande en Suisse

 

Des études soulignent le rôle néfaste d’une grande consommation de viande rouge et de viande transformée dans l’apparition de certains cancers et des maladies cardiovasculaires.

En cause la teneur en fer héminque, en phosphatidylcholine, choline et carnitine ainsi que le mode de cuisson des viandes favorisant la production de NFCs (Neo-Formed Contaminants) et de AGEs (Advanced Glycation Endproducts). Les viandes transformées apportent en plus du sel, du sel nitrité. Si la viande n’est pas à proscrire, elle doit être consommée avec modération.

 

A lire également l'article Viande rouge ou viande blanche

Végétarisme en Suisse
La faim

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.coeurnutrition.com/