Oeufs et maladies cardiovasculaires, quel lien ?

Il y a quelques jours un de mes patients m'a contacté, un peu paniqué, à la suite d'un article paru selon lequel la consommation d'œufs augmentait la maladie cardiovasculaire et la mortalité. Cette étude publiée récemment dans la Journal of the American Medical Association, comporte des biais et notamment sur l'évaluation de la consommation d'œufs. Elle est basée sur une seule évaluation en début d'étude et non sur le long terme ; ce qui n'est absolument pas représentatif. C'est pourquoi les recommandations actuelles ne sont pas remises en cause.

Trop de cholestérol alimentaire = trop de cholestérol dans le sang ?

Les œufs sont souvent incriminés parce qu'ils sont riches en cholestérol. Il est vrai que trop de cholestérol sanguin augmente les risques de développer une maladie cardiaque. On croit à tort que le cholestérol alimentaire influence directement la quantité de cholestérol qui circule dans le sang. Or, chez la plupart des gens, le cholestérol alimentaire a peu d'influence sur le cholestérol sanguin. Seuls les hyperrépondants vont augmenter leur LDL-cholestérol avec leur consommation d'œufs. Ce sont souvent des personnes atteintes d'hypercholestérolémie familiale. Même chez ces individus cela semble dépendre de la dose, ce qui signifie que les œufs devront peut-être être limités dans ce groupe, mais pas complètement éliminés.

Les responsables de l'augmentation du cholestérol sanguin sont les graisses saturées et trans. Ces types de graisses se retrouvent principalement dans les produits d'origine animale et dans les aliments contenant des graisses hydrogénées (margarine hydrogénée, biscuits et pâtisseries commerciales, grande friture).

Les œufs ne manquent pas d'atouts nutritionnels

L'œuf est riche en protéines d'excellente qualité. Les protéines servent surtout à former, à réparer et à maintenir en bon état les tissus, comme la peau, les muscles et les os. Il est également une très bonne source de choline qui joue un rôle essentiel dans la formation, le maintien et la réparation des fonctions cérébrales. Le jaune d'œuf contient deux caroténoïdes au pouvoir antioxydant très puissant : la lutéine et la zéaxanthine. Comme tous les antioxydants, elles permettent de neutraliser et réduire les radicaux libres ce qui permet de limiter les dommages des cellules. Elles sont surtout connues pour leurs effets protecteurs au niveau des yeux (prévention de la cataracte ou la dégénérescence maculaire).

Juste bien les accompagner !

Consommés avec modération, les œufs font partie d'un régime sain pour le cœur. Ils peuvent s'alterner avec d'autres sources de protéines comme la viande, le poisson ou le tofu. Au lieu de les manger avec du lard et du beurre, dégustez-les avec des légumes et de céréales complètes.

En cas de doutes sur votre consommation d'œufs et votre risque cardiovasculaire, demandez conseils à une diététicienne. 


Zhong VW, Van Horn L, Cornelis MC, et al. Associations of dietary cholesterol or egg consumption with incident cardiovascular disease and mortality. JAMA. 2019;321:1081-1095.

www.hsph.harvard.edu/nutritionsource/2019/03/18/eggs-and-cholesterol-back-in-the-spotlight-in-new-jama-study/

www.medscape.com/viewarticle/910436?nlid=128954_3923&src=WNL_mdplsnews_190322_mscpedit_card&uac=15014HZ&spon=2&impID=1915038&faf=1

Viande rouge ou plutôt viande blanche
Utilisez-vous les huiles avec soin ?

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.coeurnutrition.com/