Ne laissez pas votre ventre grossir

Votre chemisier parfaitement ajusté il y a quelques mois est maintenant trop serré et beaucoup moins flatteur. Oui, vous le savez bien, ce n’est pas l’habit qui a rétréci mais bien vous qui avez pris du poids. Le gain de poids est difficile sur l’ego, mais il l’est encore plus sur votre santé (et votre cœur !), surtout quand le poids est centré sur le ventre.

Pourquoi l’excès de graisse viscérale est particulièrement dangereuse ?

Le tissu adipeux est composé de cellules spécialisées dans le stockage des graisses et d’autres cellules comme celles de l’immunité. Ces cellules s’accumulent au cours de la prise de poids et sécrètent des substances inflammatoires. Plus il y en a, plus elles propagent l’inflammation. Libérées en excès dans le sang, ces substances participent au développement des complications liées à l’obésité : diabète, hypertension artérielle, athérosclérose ou stéatose hépatique.

La répartition de la masse graisseuse détermine dans quelle mesure votre poids met votre santé en danger. La graisse viscérale est plus agressive du fait de sa localisation, puisque elle déverse directement dans le foie toutes les substances inflammatoires et ces acides gras, alors que la graisse des cuisses ou des fesses, plus éloignée, n’a pas du tout ces effets délétères. La graisse sur le ventre augmente aussi la tension artérielle et gène le travail de l’insuline (résistance à l’insuline). L’obésité abdominale est d’ailleurs souvent qualifiée de « moteur » du syndrome métabolique.

Il vaut mieux être une « poire », avec de la graisse physiologique répartie sur les hanches qu’une « pomme » avec de la graisse abdominale. Le risque d’obésité abdominale pour les femmes augmente à la ménopause, parce que le manque d’œstrogènes après la ménopause modifie la répartition de la graisse. Beaucoup de femmes passent d’une forme en poire à une forme en pomme.


Apprenez à mesurer votre tour de taille.

La mesure de la circonférence abdominale est une méthode facile à appliquer, il vous suffit de prendre un mètre de couture et mesurer votre circonférence au niveau du nombril en vous tenant debout. Le tableau vous indique votre niveau de risque.


Mesurer son tour de taille c’est facile, perdre son excès de graisse l’est moins. Le seul moyen de réduire sa graisse viscérale est de maigrir. Un suivi nutritionnel par une diététicienne peut vous aider à analyser votre alimentation et à faire des changements précis, réalistes et réalisables. 

Le poisson à toutes les sauces
Les antioxydants vous seront efficaces si...

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.coeurnutrition.com/